• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 29 novembre 2013

Archives pour 29 novembre, 2013

Georges MATHIEU

« La fascination pour un art que seul son auteur peut comprendre, est paradoxale. »   Cette phrase reflète beaucoup le travail de Georges Mathieu.

 

Le peintre Georges Victor Mathieu, dit Georges Mathieu né à Boulogne en 1921 vient de mourir. Toute la presse en fait l’écho, notamment L’Express, Le Figaro, Libération, Le Monde, La Croix, Le Point. Ce fils de banquier n’a pas reçu de formation académique. Il a commencé  des études de droit, de lettres et de philosophie et d’anglais. Dès 1942 il peint tout en enseignant.

 

En 1946 il expose pour la première fois au « Salon des moins de trente ans » et l’année suivant au « Salon des réalités nouvelles ». Ces œuvres tachistes sont alors réalisées en appliquant les couleurs sorties des tubes sur la toile avec les doigts. Sa démarche gestuelle et spontanée fait penser à l’approche de Pollock qu’il a fait connaître en France. Il veut ainsi s’opposer à l’abstraction géométrique. En 1947, il est lance le concept de «  l’abstraction lyrique »  lors d’une exposition qui, à la Galerie du Luxembourg, réunit Atlan, Abac, Arp, Bryen, Hartung, Riopelle, Ubac et Mathieu. Dans les années 1950 il réalise lors d’happenings, en public, des toiles de grandes dimensions dans un délai très court.

 

Dans les années 1960, le Musée d’art moderne de la Ville de Paris, mais aussi de Cologne, Bale, Genève,  lui consacrent des rétrospectives. Il est alors célèbre dans le monde entier. André Malraux le qualifie de « calligraphe occidental ». Il est alors le symbole du peintre officiel. Mais de nos jours sa  cote avait baissée. Cet artiste « touche à tout » a créé la pièce de dix France, le trophée des Sept d’Or, le logo d’Antenne 2, dessiné des timbres-postes, les plans d’une usine, des affiches pour Air France, imaginé des bijoux, des meubles et des tapisseries ou encore de la vaisselle.

 

J’espère que cet artiste vous aura plu autant qu’à moi, commentez sur Facebook.

Lien : http://www.academie-des-beaux-arts.fr/membres/actuel/peinture/mathieu/fiche.htm

Dan FLAVIN

Voici un nouvel artiste intéressant !

 

Dan Flavin est un artiste contemporain américain né en 1933 et décédé en 1996. Il est – avec Donald Judd, Carl Andre ou encore Sol Lewitt, un des représentants de l’art minimal.

 

Ayant d’abord pratiqué le dessin, le collage et la sculpture, il utilise dès 1963 des tubes fluorescents pour travailler la forme et la couleur. Dan Flavin utilise du matériel industriel aux formes simples trouvé dans le commerce, de quatre longueurs standard et en neuf couleurs. L’artiste installe ses œuvres dans des lieux où les tubes fluorescents constituent généralement l’unique source de lumière. Cette unique source lumineuse nous fait nous interroger sur la véritable nature de la lumière.

 

Ses œuvres sont constituées de tubes, apparents ou cachés, mais également de leur reflet sur les murs et le sol. Les tubes d’intensité, de couleur et de longueurs différentes mettent en valeur ou créent un contraste avec l’architecture du lieu. À partir de 1967, ses œuvres sont crées et adaptées à un lieu unique. Avec de simples tubes colorés qu’il combine, Dan Flavin interroge l’espace et la perception.

 

C’est ainsi qu’on se rend compte qu’une œuvres ne né pas toujours d’une simple toile ou bloc de marbre. Chaque artiste apporte une vision différente de l’art. Pour Flavin, l’art est en relation avec la lumière : pas de lumière, pas d’œuvre à regarder. Il retourne donc à la source d’une œuvre d’art, à l’élément peut apprécier par le public, la lumière. Une façon de montrer qu’une œuvre ne devient pas œuvre juste avec  un simple pinceau et une toile… Je vous laisse méditer sur cela et rejoindre ma page Facebook pour vous exprimer.

Lien : http://www.mamco.ch/artistes_fichiers/F/flavin.html

James TURRELL

Nouvel artiste découvert se matin même! J’ai toujours été fasciné par la lumière et se que l’on peut en faire. Aujourd’hui je vous présente un artiste qui crée des œuvres toutes en lumière, éblouissant! Pilote d’avion pour gagner sa vie, véritable connaisseur de Saint-Exupéry, James Turrell né en 1943, réside en Californie dans les années 70, lorsqu’il fait la connaissance d’un collectionneur italien, le conte Panza di Biomo, en visite aux États-Unis pour se rendre au « Lightening Field » de Walter de Maria. À cette époque, la Californie est encore une région isolée du reste de l’Amérique. James Turrell incarne un nouveau courant artistique, dit « Light and Space », qualifié de courant luministe ou de minimalisme californien, qui deviendra internationalement reconnu, grâce au soutien inconditionnel du conte Panza di Biomo. L’appropriation et la transformation de la lumière naturelle, particulièrement intense, voire cristalline, dans cette région des États-Unis, fonde la démarche de l’artiste.

 

 

 

James Turrell réalise ses sculptures de lumière dans des pièces où il vide totalement l’espace, obstrue les ouvertures et procède à de fines découpes dans les murs, afin de contrôler l’entrée de la lumière. Ces espaces dénués d’objets sont ainsi essentiellement habités par la lumière.

Lien : http://jamesturrell.com/

Commentez sur Facebook et aimez!!!


Auteur :

supermandesign

Sondages

Un artiste préféré?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
novembre 2013
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Loaning02 |
L'imperfection |
Zillahcostumes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Terador2013
| Sabrinahel
| Conaitrelaculturefrancoisem...