Archives pour le mot-clé 'geant'

Georges MATHIEU

« La fascination pour un art que seul son auteur peut comprendre, est paradoxale. »   Cette phrase reflète beaucoup le travail de Georges Mathieu.

 

Le peintre Georges Victor Mathieu, dit Georges Mathieu né à Boulogne en 1921 vient de mourir. Toute la presse en fait l’écho, notamment L’Express, Le Figaro, Libération, Le Monde, La Croix, Le Point. Ce fils de banquier n’a pas reçu de formation académique. Il a commencé  des études de droit, de lettres et de philosophie et d’anglais. Dès 1942 il peint tout en enseignant.

 

En 1946 il expose pour la première fois au « Salon des moins de trente ans » et l’année suivant au « Salon des réalités nouvelles ». Ces œuvres tachistes sont alors réalisées en appliquant les couleurs sorties des tubes sur la toile avec les doigts. Sa démarche gestuelle et spontanée fait penser à l’approche de Pollock qu’il a fait connaître en France. Il veut ainsi s’opposer à l’abstraction géométrique. En 1947, il est lance le concept de «  l’abstraction lyrique »  lors d’une exposition qui, à la Galerie du Luxembourg, réunit Atlan, Abac, Arp, Bryen, Hartung, Riopelle, Ubac et Mathieu. Dans les années 1950 il réalise lors d’happenings, en public, des toiles de grandes dimensions dans un délai très court.

 

Dans les années 1960, le Musée d’art moderne de la Ville de Paris, mais aussi de Cologne, Bale, Genève,  lui consacrent des rétrospectives. Il est alors célèbre dans le monde entier. André Malraux le qualifie de « calligraphe occidental ». Il est alors le symbole du peintre officiel. Mais de nos jours sa  cote avait baissée. Cet artiste « touche à tout » a créé la pièce de dix France, le trophée des Sept d’Or, le logo d’Antenne 2, dessiné des timbres-postes, les plans d’une usine, des affiches pour Air France, imaginé des bijoux, des meubles et des tapisseries ou encore de la vaisselle.

 

J’espère que cet artiste vous aura plu autant qu’à moi, commentez sur Facebook.

Lien : http://www.academie-des-beaux-arts.fr/membres/actuel/peinture/mathieu/fiche.htm

Walt Disney Concert Hall par Frank GEHRY

Le Walt Disney Concert Hall est l’un des quatre complexes de salles de spectacle formant le Los Angeles Music Center situé à Los Angeles. Il a été conçu par l’architecte Frank Gehry et fut inauguré en octobre 2003. Il héberge l’orchestre philharmonique de Los Angeles, et est donc parfois appelé le Walt Disney Symphony Hall. Il se trouve sur un terrain de 15 000 m2 dans le centre-ville, à deux pas du Civic Center et cinq cents mètres de l’hôtel de ville. Le projet est lancé grâce à une première donation de cinquante millions de dollars faite en 1987 par Lillian Disney, veuve de Walt Disney, poursuivant le vœu de soutenir l’art (voir la section sur CalArtsdans l’héritage de Disney).

En 1988, l’architecte Frank Gehry est désigné pour réaliser le plan du bâtiment. La première esquisse est dévoilée en 1991 avant celle du musée Guggenheim de Bilbao, présentée en février 1993, qui ressemble beaucoup à la salle de concert.Le budget initial du projet ne suffit pas à réaliser le complexe musical, aussi la ville de Los Angeles participe au financement de la construction des six niveaux de sous-sols (essentiellement des parkings). La famille Disney contribuera à nouveau par des dons pour un total dépassant les cent millions de dollars.

Le parking commencé en 1992 est achevé en 1996. Par manque de fonds, la construction de la salle de concert, en « forme de fleur » de béton et de verre, ne commence qu’en 1999. De nombreuses personnes, sociétés et associations participent à leur tour au financement du projet. La façade en acier inoxydable est ajoutée en décembre 2002 et l’orgue du grand auditorium au printemps 2003.

Le premier concert fut donné à l’automne 2003 par le nouveau résident des lieux, l’Orchestre philharmonique de Los Angeles. La Los Angeles Master Chorale est également l’une des principales formation à s’y produire.

Site officiel : http://www.laphil.com/philpedia/about-walt-disney-concert-hall

 

La Biosphère de Richard BUCKMINSTER FULLER

La Biosphère est un musée de l’environnement situé sur l’île Sainte-Hélène à Montréal, dans l’ancien pavillon des États-Unis de l’Expo 67. Suite à une entente avec la ville de Montréal en 1990, c’est Environnement Canada qui reçoit le mandat de définir le concept muséal, de choisir les expositions et de voir à l’animation et à la gestion du musée.

La conception du dôme géodésique de la Biosphère, le plus imposant du genre au monde, est due à l’architecte Richard Buckminster Fuller.

Site officiel : http://www.montrealenvironment.ca/the-montreal-biosphere-%E2%80%93-visionary-architecture-of-richard-buckminster-fuller/

Société Longaberger

Avant-gardiste ou utopiste, l’architecture peut être étonnante. Comme ici, ce panier géant accueille le siège de la société américaine Longaberger, spécialiste des paniers artisanaux en bois d’érable. Un bâtiment imposant et reconnaissable entre mil, qui montre bien l’ambition de la société. En fait, le bâtiment est une réplique du panier Longaberger moyen de consommation, seulement 160 fois plus grand!

Site officiel : http://www.longaberger.com/ourCompany.aspx

Moshe SAFDIE

Conçu par Moshe Safdie pour l’exposition universelle de Montréal de 1967, le complexe résidentiel Habitat 67 se compose de dizaines de cubes de béton répartis sur douze étages. Cela donne à l’édifice un aspect d’empilement, avant-gardiste pour l’époque. Toujours occupé, il est classé monument historique.

1234

Auteur :

supermandesign

Sondages

Voulez-vous une catégorie d'artiste sur les tatoueurs?

Chargement ... Chargement ...
septembre 2017
L Ma Me J V S D
« déc    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Loaning02 |
L'imperfection |
Zillahcostumes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Terador2013
| Sabrinahel
| Conaitrelaculturefrancoisem...